Petit voyage philosophique autour du bonheur


Du bonheur, Frédéric LenoirJe partage avec vous ma lecture, en cours, de l’ouvrage Du bonheur. Je me régale avec ce livre de Frédéric Lenoir, qui au-delà de mon plaisir à toujours approfondir le concept philosophique de bonheur, me fournit quelques passages pour le catalogue que je suis en train de construire avec des textes à suggérer aux marié-e-s.

Frédéric Lenoir multiplie les casquettes : journaliste, romancier, philosophe et sociologue, il écrit majoritairement sur l’histoire des religions et sur la vie intérieure. Il a un vrai talent de pédagogie pour rendre les sujets faciles d’accès. Il multiplie les exemples de la vie courante pour illustrer des concepts philosophiques et ça fait un bien fou. Et je dois reconnaître, qu’il va aussi régulièrement explorer les idées d’auteurs qui comptent pour moi : Épicure, Sénèque, Rousseau entre autres.

Laissez-moi aujourd’hui vous faire découvrir un extrait de son chapitre 3 « Donner du sens à la vie » :

« Etre heureux c’est apprendre à choisir. Non seulement les plaisirs appropriés (il parlait d’Épicure dans le chapitre précédent), mais aussi sa voie, son métier, sa manière de vivre et d’aimer. Choisir ses loisirs, ses amis, les valeurs sur lesquelles fonder sa vie. Bien vivre, c’est apprendre à ne pas répondre à toutes les sollicitations, à hiérarchiser ses priorités. L’exercice de la raison permet une mise en cohérence de notre vie en fonction des valeurs et des buts que nous poursuivons. Nous choisissons de satisfaire tel ou tel plaisir ou de renoncer à tel autre parce que nous donnons un sens à notre vie – et ce, aux deux acceptions du terme : nous lui donnons à la fois une direction et une signification. (…) Les contenus du « sens » peuvent varier d’un individu à l’autre, mais quoi qu’il en soit, nous faisons tous le constat qu’il est nécessaire, pour construire sa vie, de l’orienter, de lui assigner un but, une direction, de lui donner une signification. (…)
Qu’on atteigne ou non ses buts n’est d’ailleurs pas l’essentiel. Nous n’allons pas attendre d’avoir atteint tous nos objectifs pour commencer à être heureux. La voie compte plus que le but : le bonheur vient en cheminant. »

CQFD !
J’y retourne et je vous invite grandement à vous plonger aussi dans le bonheur !

Frédéric Lenoir, Du bonheur, Le livre de poche, Fayard, 2013

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *