Idée de lecture pour une cérémonie laïque

Le Lapin de velours, jolie lecture pour votre cérémonie de mariage

Trouver un texte qui nous parle et qui parle à tous peut se révéler un véritable casse-tête quand on prépare sa cérémonie laïque. Je vous avais conseillé dernièrement de vous tourner vers les livres pour enfants, en voici la preuve en quelques mots ! Je suis ravie de partager cette idée de lecture pour une cérémonie laïque avec vous !

Dans cet extrait du Lapin de velours de Margerie Williams, le cheval en peluche explique au lapin ce que c’est qu’être réel. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse apprécier la lecture et la métaphore !

 

– « C’est quoi être réel ? » demanda un jour le lapin de velours.
Ils étaient allongés par terre, près du coffre à jouets. Nana allait bientôt entrer pour ranger la chambre.

– « Est-ce que ça veut dire se mettre à vibrer quand quelqu’un appuie sur notre bouton ?

– Non, répondit le cheval en peluche. D’abord, on n’est pas réel, on le devient. Quand un enfant t’aime, très, très longtemps, pas seulement pour jouer, non, mais quand il t’aime réellement, alors tu deviens réel.

– Est-ce que ça fait mal ? demanda le lapin.

– Parfois, répondit le cheval qui disait toujours la vérité. Mais quand tu es réel, ça ne te dérange pas qu’on te fasse mal.

– Est-ce que ça arrive en une fois, comme d’être remonté, ou est-ce ça vient petit à petit ?

– Non, ça n’arrive pas tout d’un coup dit le cheval en peluche. Tu le deviens. Ça prend beaucoup de temps. C’est d’ailleurs pour ça que ça n’arrive pas à ceux qui se cassent facilement ou qui ont des angles pointus, ou alors à ceux qu’on doit traiter avec précaution.

En général, le temps que tu deviennes réel, presque tous tes poils ont été usés d’amour, tes yeux tombent, il y a du jeu dans tes articulations et tu es très défraîchi. Mais peu importe, car quand tu es réel, tu ne peux pas être moche, enfin à part pour les gens qui ne comprennent rien. »

Que pensez-vous de cette belle métaphore de l’amour ?

Le lapin de velours, Margerie Williams, traduction Emilie Goulier

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *