Cadrer les discours pendant la cérémonie laïque

Ce discours que vous craignez un peu

Conseils pour discours cérémonie laïque

Quand vous annoncez votre mariage, il y a toujours cette personne qui s’auto-attribue la mission de faire un discours, ou celle à qui vous ne pouvez pas ne pas demander de prendre la parole – par tradition familiale ou amicale. Vous savez que ce discours peut dériver un peu : en longueur, dans les sujets abordés, dans les personnes prises à partie. Bref, vous ne pouvez pas dire non, mais l’inquiétude vous menace légèrement…. Une seule mission : canaliser ! Alors, on fait comment ?

Donnez un thème au discours

Une bonne manière de maîtriser cette situation houleuse est de donner des directives pour le discours. Dites à votre intervenant.e auto-désigné.e que vous seriez très heureux.se de l’entendre parler d’un sujet en particulier : l’amour, la famille, l’engagement, la confiance, bref tous ces sujets plus sérieux qui le.la placeront dans une position de sage prodiguant ses conseils. La majesté des valeurs et des thèmes abordés pendant la cérémonie laïque devrait permettre d’éviter les envolées vers des souvenirs alcoolisés d’Erasmus, des hontes d’enfance, ou tout autre sujet polémique lié au genre, à la couleur ou à la sexualité.

Demandez à votre officiant de relire le discours

canaliser discours cérémonie laïqueSi malgré le thème imposé, vous avez encore un doute, demandez à votre officiant.e de garder un œil sur ce discours en particulier. Personnellement, je contacte chaque intervenant de la cérémonie afin de proposer mon aide pour une aide à l’écriture ou une relecture, mais il arrive que les mariés me demandent d’être plus attentive sur l’une ou l’autre des interventions. N’hésitez pas à le faire avec la personne qui célébrera votre cérémonie.
Pas d’angoisse, le but est de proposer une aide bienveillante qui, si elle est acceptée, permettra de recadrer discrètement les propos 🙂 Et si vous confiez la cérémonie à un de vos proches, touchez lui un mot de cette situation délicate ou donnez la mission à votre témoin ou à toute personne de confiance !

Rappelez que ce sera votre mariage

C’est une des premières règles de la pédagogie : la répétition. Glissez régulièrement l’idée que votre mariage sera un jour heureux, empli de joie et de bienveillance ; et que vous avez hâte d’entendre toutes les belles choses que vos intervenants vont pouvoir dire. Ce conditionnement pourrait avoir un impact bénéfique sur la teneur du discours de cet intervenant risqué !

Et le jour J ?

Respirez, souriez et déployez votre plus grand sens du second degré. Les mesures prises en amont devraient limiter les risques et en cas sortie de route, dites-vous que ça fera un souvenir 😉

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *