Inspiration voeux : une des plus belles déclarations d’amour

Il y a quelques semaines, je vous parlais des cérémonies de renouvellement de vœux, que je trouve si émouvantes. Laissez-moi partager avec vous, un des plus beaux exemples de re-déclaration d’amour.

Je vous préviens, cette déclaration fait presque 70 pages ! Il s’agit de la magnifique Lettre à D. d’André Gorz.

Voeux mariage

D. c’est Dorine, la femme qui partage sa vie. Au moment où il rédige cette ode à la femme qu’il aime depuis presque 60 ans, le philosophe et journaliste fait le bilan sur sa vie, sur leur vie. Il s’interroge en empruntant à nouveau le chemin de leur existence. A-t-il réussi à garder Dorine toujours au centre de ses attentions ? Quelles épreuves ont-ils traversées ? Qu’aurait-il pu faire de mieux pour elle ? Jamais il ne doute de sa force, à elle. L’admiration qu’il lui porte est sensible à chaque ligne tout comme la remise en cause de ce qu’il aurait pu mieux faire. Mais une chose demeure : l’amour et la conviction que la seule chose essentielle et nécessaire est d’être deux, ces deux-là.

Reprenant les mots de Georges Bataille sur la nécessité de ne pas « remettre l’existence à plus tard », André Gorz écrit ces mots simples et sublimes :

Je suis attentif à ta présence comme à nos débuts et j’aimerais te le faire sentir. Tu m’as donné toute ta vie et tout de toi ; j’aimerais pouvoir te donner tout de moi pendant le temps qu’il nous reste.
Tu viens d’avoir quatre-vingt-deux ans. Tu es toujours belle, gracieuse et désirable. Cela fait cinquante-huit ans que nous vivons ensemble et je t’aime plus que jamais. Récemment je suis retombé amoureux de toi une nouvelle fois et je porte de nouveau en moi un vide dévorant que ne comble que ton corps serré contre le mien.

Je vous invite à lire cette déclaration dans son intégralité, un amour de presque 60 ans mérite bien un tel hommage. Dans les mots de cet homme, vous trouverez, j’en suis sûre, une source d’inspiration pour rédiger vos vœux. Et à travers cette déclaration vous suivrez également le cheminement intellectuel et politique de ce couple qui a traversé la deuxième moitié du XXème siècle !

André Gorz, Lettre à D. Histoire d’un amour, Editions Galilée, 2006

NB : André Gorz est décédé en 2007, un an après sa Lettre à D.

Livrets de cérémonie or not livrets de cérémonie ?

Créer ses livrets de cérémonie

On en a envie, on a parfois peu de temps, ou plus beaucoup de budget mais on hésite. Voilà quelques arguments pour vous aider à choisir 🙂

livrets de cérémonie
Création des livrets : Virginie Sannier

Les avantages :

  • Les invités seront heureux de connaître le déroulé de la cérémonie.
  • C’est un élément de déco supplémentaire qui s’intégrera dans votre ambiance.
  • En voyant qui intervient, vos proches feront connaissance avec les proches que vous avez choisis pour ce moment important.
  • Les livrets de cérémonie constituent un joli souvenir du mariage pour les invités et pour vous.
  • S’il y a des chants, l’assemblée pourra chanter ensemble en suivant les paroles dans le livret.

Les contraintes :

  • Vous pouvez avoir envie de garder la surprise ur vos proches.
  • La surprise peut aussi être gardée pour vous, souvent dans les cérémonies les mariés ne connaissent pas exactement l’intégralité du déroulé. S’ils ont dû gérer l’impression des livrets de cérémonie, la possibilité d’une surprise est beaucoup plus limitée.
  • Les livrets ne seront jamais exhaustifs, on peut y imprimer les textes choisis par les mariés mais le contenu des discours n’y figurera pas.
  • Le délai pour rédiger, créer et imprimer les livrets peut être assez court.

Les alternatives :

Cérémonie laïque
Image Pixabay
  • Un tableau en ardoise à l’entrée peut annoncer les grandes lignes de la cérémonie, comme un menu au restaurant.
  • Pour les chansons, vous pouvez réaliser un mini livret, de type feuille A4 pliée en deux ou en quatre. Plus simple et moins coûteux que l’impression de livrets complets.
  • Même sans livret, votre officiant saura guider les invités et les intervenants pour que le déroulé soit parfait 🙂
  • Vous pourrez construire votre carnet de cérémonie souvenir avec votre officiant. Après le mariage, il pourra vous remettre les textes des interventions de chacun afin que vous puissiez les lire et les relire en souvenir de ce beau jour.

J’espère que vous y voyez plus clair ! Qu’allez-vous décider finalement ?

Mariage surprise !

Alliances.ClaireetAntoine
Crédits photo : Charles Françoise

Il y a quelques semaines, j’ai été invitée à une cérémonie de remise de médaille pour une de mes amies. C’était un samedi à 14 heures, à la mairie, en petite couronne parisienne. La sachant très investie dans la vie de sa ville, je tenais à être là. Comme je suis une bonne amie, j’ai dépassé mes appréhensions de parisienne et le périphérique ! Je me suis présentée à la mairie presque à l’heure pour découvrir qu’elle portait une bien belle robe et un joli bouquet pour une simple remise de médaille. Et de fait !

A 14 heures, mon couple d’ami annonçait qu’il n’y avait pas de médaille, mais que nous allions entrer de ce pas dans la mairie pour assister à leur mariage ! Surprise totale ! Pour moi, et je n’étais pas la seule dans l’assemblée, ces deux-là n’étaient pas du genre à se marier. En plus, pacsés depuis deux ans, avec une jolie cérémonie à la mairie et une grande fête ensuite, ils avaient déjà officialisé et célébré leur union.

Ces deux-là me passionnent et chaque moment passé avec eux ou l’un d’entre eux élargit toujours un peu plus mon horizon de pensée. Et ce jour-là, au-delà de l’émotion que j’ai ressentie, du bonheur que j’éprouvais pour eux et de la joie que j’avais à être là, avec eux, pour ce mariage, j’ai revu ma position sur les mariages-surprises.

Crédits photo : Mathieu Delmestre

Lire la suite Mariage surprise !

Petit voyage philosophique autour du bonheur


Du bonheur, Frédéric LenoirJe partage avec vous ma lecture, en cours, de l’ouvrage Du bonheur. Je me régale avec ce livre de Frédéric Lenoir, qui au-delà de mon plaisir à toujours approfondir le concept philosophique de bonheur, me fournit quelques passages pour le catalogue que je suis en train de construire avec des textes à suggérer aux marié-e-s.

Frédéric Lenoir multiplie les casquettes : journaliste, romancier, philosophe et sociologue, il écrit majoritairement sur l’histoire des religions et sur la vie intérieure. Il a un vrai talent de pédagogie pour rendre les sujets faciles d’accès. Il multiplie les exemples de la vie courante pour illustrer des concepts philosophiques et ça fait un bien fou. Et je dois reconnaître, qu’il va aussi régulièrement explorer les idées d’auteurs qui comptent pour moi : Épicure, Sénèque, Rousseau entre autres.

Laissez-moi aujourd’hui vous faire découvrir un extrait de son chapitre 3 « Donner du sens à la vie » :

« Etre heureux c’est apprendre à choisir. Non seulement les plaisirs appropriés (il parlait d’Épicure dans le chapitre précédent), mais aussi sa voie, son métier, sa manière de vivre et d’aimer. Choisir ses loisirs, ses amis, les valeurs sur lesquelles fonder sa vie. Bien vivre, c’est apprendre à ne pas répondre à toutes les sollicitations, à hiérarchiser ses priorités. L’exercice de la raison permet une mise en cohérence de notre vie en fonction des valeurs et des buts que nous poursuivons. Nous choisissons de satisfaire tel ou tel plaisir ou de renoncer à tel autre parce que nous donnons un sens à notre vie – et ce, aux deux acceptions du terme : nous lui donnons à la fois une direction et une signification. (…) Les contenus du « sens » peuvent varier d’un individu à l’autre, mais quoi qu’il en soit, nous faisons tous le constat qu’il est nécessaire, pour construire sa vie, de l’orienter, de lui assigner un but, une direction, de lui donner une signification. (…)
Qu’on atteigne ou non ses buts n’est d’ailleurs pas l’essentiel. Nous n’allons pas attendre d’avoir atteint tous nos objectifs pour commencer à être heureux. La voie compte plus que le but : le bonheur vient en cheminant. »

CQFD !
J’y retourne et je vous invite grandement à vous plonger aussi dans le bonheur !

Frédéric Lenoir, Du bonheur, Le livre de poche, Fayard, 2013

Grande nouvelle ! Pour une cérémonie a désormais sa page Facebook 🙂

Je suis ravie, cela fait à peine une semaine et on approche déjà la centaine de fans !

Sur cette page, vous retrouverez les articles du blog bien sûr mais je partagerai aussi avec vous les bons plans, les jolis textes et les bonnes idées qui pourront vous inspirer pour votre cérémonie ou celle pendant laquelle vous allez intervenir.

Retrouvez-vous nous ici !

Un an déjà !

main dans la main-repris

Crédits photo : Laurent André

Un an ! Cela fait exactement un an que Clémence et Adrien se mariaient ! Tous mes vœux à vous deux pour ce premier anniversaire !

Cela fait aussi un an que j’ai décidé de devenir officiante de cérémonies laïques à plein temps 🙂

Oui, je m’étais beaucoup amusée dans la préparation de la cérémonie, j’avais adoré nos dîners futurs mariés-futurs officiants (nous étions deux à animer la cérémonie), j’étais très à l’aise dans les échanges avec les intervenants, mais je ne voulais pas me décider à avouer ma nouvelle vocation avant d’avoir vécu la cérémonie de A à Z et d’avoir reçu les avis de l’assemblée !

 Le stress était là pour moi en ce samedi 4 avril 2015, merci aux copains qui m’ont supportée – dans tous les sens du terme 😉 Les mariés, eux, étaient sereins et superbes ! La cérémonie s’est déroulée parfaitement, nous avons réussi le pari de faire rire et d’émouvoir. Sept personnes sont intervenues en plus des mariés et des officiants, alternant les discours et les textes choisis par les mariés autour de thèmes qui leur tenaient à cœur : l’engagement, la confiance, la famille, le bonheur, etc. Pour plus de détails, rendez-vous sur le livre d’or !

Nous avons mis un peu plus de trois mois à construire cette cérémonie, à faire connaissance avec les amis et les membres des familles qui allaient participer à la cérémonie, à guider chacun sur son intervention et ce fut un plaisir ! Merci encore à mes premiers mariés de m’avoir offert l’honneur de les marier et de découvrir mon nouveau métier 🙂

« Tout le monde peut se marier un jour ensoleillé, seuls les vrais couples se marient sous la pluie ! »

Exemple de cérémonie de mariage
Extrait vidéo Youtube

Il y a un peu plus d’un an, (un an déjà !) Clémence et Adrien, mes premiers mariés, m’ont demandé d’être leur officiante lors de leur cérémonie laïque.

Honorée, touchée, armée de ma plus grande motivation mais encore novice je suis allée faire un tour sur le world wide web pour m’inspirer des bonnes idées et en savoir plus sur les cérémonies de mariage. J’ai regardé pas mal de vidéos évidemment !

Ce matin, en faisant d’autres recherches, je suis retombée sur la première que j’avais visionnée. Cette vidéo était prémonitoire, ne serait-ce que pour la météo ! Amy et Julian (le couple de la vidéo) se sont mariés sous la pluie, il en fut de même pour mes premiers mariés. J’aurais pu reprendre les mots de John, l’officiant de la vidéo, « seules les vrais couples se marient sous la pluie ! »

Pour tout dire, ça m’a fait un petit quelque chose ! Attendrie en me rappelant mes débuts, j’étais aussi ravie de revoir cette cérémonie que j’avais vraiment appréciée. Amy et Julian sont mariés par un de leurs amis proches, et ce mariage respire la joie, l’amour et l’émotion. Ce sont souvent ces trois piliers que je mets en valeur dans les cérémonies. Ce couple aime rire, ce couple s’aime en riant, et comme le dit leur officiant, ils « sont déterminés à s’amuser » !
Je vous laisse découvrir l’intégralité de leur cérémonie, leur rituel et la manière dont John, l’officiant, s’y associe 🙂

Vous avez vu ? La cérémonie est très rapide : après l’introduction de l’officiant, les mariés procèdent au rituel puis échangent leurs vœux avant d’être déclarés mari et femme. A peine 15 minutes s’écoulent entre le défilé des demoiselles d’honneur et la sortie des mariés, et tout est dit. On perçoit réellement l’émotion de chacun, les vœux des mariés sont superbes et drôles. John, l’officiant est visiblement heureux d’être là et l’assemblée semble enthousiaste.

Je répète souvent aux couples que je rencontre qu’il n’y a pas de durée type pour une cérémonie. Certes en moyenne, on peut compter 45 minutes mais Amy et Julian prouvent que 15 minutes ce n’est pas trop court. 15 minutes, c’est le temps qu’il leur fallait à eux !