De l’amour de collège à l’amour d’une vie

La cérémonie laïque de Stacy et Geoffroy

amour de collège

Ces deux-là sont mes premiers mariés de la saison 2017. Et mes plus jeunes ! Ils ont 23 et 25 ans, sont amoureux depuis la classe de 4ème et forment un de ces couples qui grandissent ensemble chaque jour. Je les ai rencontrés en septembre 2016. Stacy avait déjà son cahier de mariée et Geoffroy l’avait demandée en mariage quelques semaines plus tôt. Joli coup de cœur pour ce couple de bébés mariés – oui je me permets du haut de mes 32 ans !

Leur histoire

Le premier rapprochement avait eu lieu en 6ème, la deuxième tentative et le premier baiser c’était en 4ème et depuis ils ne sont plus quittés. Je les appelle mes bébés, mais c’est un couple qui a 10 ans et qui se connaît par cœur. Ils ont une maturité impressionnante.Très attentifs l’un à l’autre, ils ont se sont soutenus dans leurs ambitions étudiantes et professionnelles. La victoire de l’un est toujours également celle de l’autre.

Faire contre pluie bon cœur 

On rêvait d’une cérémonie en extérieur mais la météo en a décidé autrement ! En ce début juin pluvieux, les mariés et leurs témoins ont investi un joli préau qu’ils ont décoré avec soin. L’espace était ainsi cosy, chaleureux et prêt à nous faire oublier les trombes de pluie ! Leurs sourires et leur joie ce jour-là valaient tous les soleils du monde.

amour de collège

La tribu des mariés

Ils s’aiment depuis dix ans, leur couple est solide et il est inscrit au sein d’une tribu bien plus large. Une tribu d’amis et de parents qui se connaissent tous et s’entendent parfaitement ! C’est ainsi la maman de la mariée et le père du marié qui ont ouvert la cérémonie dans une jolie complicité. Les témoins, amis, oncles et sœur ont continué la valse des discours. C’était une joie de les entendre, entre rires et larmes (et beaucoup de rires soyons honnêtes !). J’avais bien senti l’amour et la connivence qui unissait les mariés à leurs proches, cette sensation s’est purement et simplement confirmée le jour J.

amour de collège

Trois idées dont s’inspirer

Introduction et conclusion par les parents : 

Je n’ai jamais caché mon amour pour les discours des parents. Je réitère ! Et cette fois on a même créé une boucle car le duo père du marié-mère de la mariée ont ouvert la cérémonie et l’ont également conclue. Comme une manière d’accompagner leurs enfants sur toute la cérémonie et de leur donner leur bénédiction !

Le discours-pancartes des copines témoins : 

amour de collège

Elles voulaient un discours à double lecture, elles ont donc choisi de lister toutes les qualités de Stacy à l’oral et de les temporiser avec des photos moins glamour ! C’est encore différent de l’usage des pancartes type Love Actually, mais c’est un bon moyen de toucher et de faire rire en même temps. 

Le rituel du vin assorti des messages de tous les proches : 

Je vous parlais de tribu plus haut, cela s’est encore confirmé avec le rituel choisi par les mariés. Ils aimaient la symbolique du rituel du vin scellé et particulièrement cette idée des lettres à retrouver dans 10 ans. Stacy et Geoffroy ont tous les deux glissé leur lettre, mais ils retrouveront aussi celles de leurs témoins et de leurs familles dans 10 ans ! 

amour de collège

Merci à vous les amoureux, j’ai adoré préparé votre cérémonie avec vous !

C’est en risquant qu’on devient vivant et aimant

Lecture de cérémonie, Jean Vanier

C'est en risquant qu'on devient vivant et aimant

Comme ça faisait longtemps que je n’avais pas partagé une idée lecture avec vous. Alors, je me suis dit qu’il fallait remédier immédiatement au manque en question ! Voici donc, pour vous, un extrait d’un texte de Jean Vanier résumant des beaux conseils d’amour, pour l’amour. L’amour de ceux qui se marient, mais aussi de ceux qui s’aiment en général. J’imagine bien ce texte lu par des membres de la famille des mariés ou par des ami.e.s de toujours. Suivi ensuite d’un discours « accueillant » la nouvelle personne dans la famille ou la tribu de manière générale.

Cela sonne pour moi comme un message de bienveillance et de tendresse. Une tendresse attentive à l’autre et forte de ce message : « C’est en risquant qu’on devient vivant et aimant ». Le mariage est une forme de risque, un risque que l’on prend et que l’on revendique haut et fort. Un risque qu’on défend chaque jour un peu plus.

Et vous, vous l’imaginez où ce texte ?

Donner de l’espace à l’autre
Accueillir quelqu’un, ce n’est pas le prendre pour l’étouffer ou le changer selon mes idées et ma façon de voir
Accueillir, c’est donner de l’espace à l’autre à l’intérieur de moi, pour qu’il puisse m’apporter
quelque chose et, par le fait même, me transformer un peu.

L’accueil est une ouverture, une capacité un désir d’évolution, de changement, de croissance.

Dans l’accueil, il y a un élément d’inattendu.
Je n’agis plus en maître.
Je reçois ce qui m’est donné.
Recevoir quelqu’un pour prendre dans ses idées ce qui peut m’enrichir et le rejeter quand il me dérange, ce n’est pas l’accueil.

Accueillir c’est s’exposer à un risque.

La vie est risque.

C’est en risquant qu’on devient vivant et aimant.

Et le fruit de ce risque, c’est la fidélité de l’amour, la tendresse éprouvée, la célébration d’une alliance.

Faut-il répéter son discours ?

De l’art de préparer son discours

répéter son discours
© Jelleke Vanooteghem

Je reviens ici sur une question qui est très souvent abordée dans mes échanges avec les personnes qui prennent la parole pendant la cérémonie. Ainsi tout comme la question de l’improvisation ou non le jour J, celle demandant s’il faut répéter son discours est, elle aussi, régulière.

Alors au risque de passer pour une personne psychorigide (ce que j’assume !), je dirais oui. Trois fois oui !

Pour gérer l’émotion

Même les personnes les plus à l’aise en public sont des petits êtres sensibles, alors je ne vous parle pas des plus timides ou émotifs. Et même si je dis souvent que j’aime les moments où les carapaces craquent, je pense aussi qu’il est important d’arriver à prononcer son discours jusqu’à la fin. Enfin, c’est là mon humble avis.

répéter son discours
© I’m Priscilla

J’ai le souvenir d’une première répétition l’année dernière où la témoin n’a pas pu lire plus de deux lignes tant elle était émue. Nous avons donc travaillé ensemble pour lui faire répéter son discours. Le jour du mariage elle a pu le lire de A à Z. L’émotion était toujours là, seulement elle ne l’empêchait plus de parler. Sa voix a tremblé, elle a parfois dû reprendre sa respiration mais elle a tenu. Et elle était très fière !

répéter son discours
© Brooke Cagle

Pour confronter son texte écrit à l’oral

Vous connaissez Flaubert et son gueuloir ?

répéter son discours
© Jason Rosewell

Sans aller jusqu’à vous proposer de gueuler votre discours, je vous invite à le dire, à le prononcer à voix haute. Il arrive que de très belles phrases à l’écrit s’empêtrent à l’oral. Elles sont parfois trop longues, trop alambiquées. D’autres fois c’est une question de vocabulaire, ou alors on a écrit des choses qu’on ne sera pas sûr.e d’assumer à l’oral. Que ce soit une blague ou au contraire un sentiment dévoilé.

Vraiment, essayez et vous verrez. Prononcer votre discours à voix haute, vous aidera à le rendre plus fluide ! Vous me direz merci !

Pour se détacher du texte écrit

Ça peut paraître étonnant, mais plus on a travaillé et répété son texte, plus on peut s’en libérer. En effet, en ayant réentendu et repris votre discours vous aurez naturellement mis en valeur les points importants. Ils ressortiront aisément le jour J.

répéter son discours
© Samuel Henry

Vous oserez alors plus facilement lever les yeux de votre feuille. Et ainsi vous profiterez des réactions de l’assemblée et pourrez même jouer avec elles. Assuré de vos mots, rien ne vous empêchera d’improviser un peu, de rebondir sur un rire, un regard, une larme. Et donner ainsi encore plus de force à votre propos, croyez-moi.

répéter son discours
© Priscilla du Preez

Alors, convaincus ? Pour ou contre répéter son discours ?

Quelle est la valeur d’une cérémonie laïque ?

La cérémonie laïque : à quoi ça sert ?

valeur d'une cérémonie laïque
© Tom Pumford

Vaste question que celle de l’utilité et de la valeur d’une cérémonie laïque. Je dirais bien que ça ne sert à rien ! Et que c’est pour ça que c’est bien. Que c’est beau. Que c’est fort. *

La seule valeur de la cérémonie est symbolique. C’est là aussi la marque de son intensité. A la mairie, on touche à la valeur légale, lors d’une cérémonie religieuse, c’est la reconnaissance de l’union devant son dieu et selon ses règles qui prévaut. Lors d’une cérémonie laïque, on change de cadre ; et de règles.

La symbolique de la cérémonie laïque

Parler de la symbolique de la cérémonie, c’est revenir à la symbolique du mariage mais de ce mariage-là. Celui qui unit ces deux personnes-là, à ce moment précis. C’est mettre en lumière ce qui a convaincu ces deux êtres de passer le pas.

valeur d'une cérémonie laïque
© Carly Rae Hobbins

Si l’on ne parle pas ici de valeur légale ou religieuse, la valeur d’une cérémonie laïque rejoint celle des autres formes. Elle souligne et symbolise l’union et l’engagement que chacun.e prend envers l’autre. Cela peut se manifester par des actes symboliques comme les rituels mais aussi simplement à travers les mots. Ceux prononcés au moment des vœux ou de l’échange des alliances.

Le partage de ses propres valeurs

valeur d'une cérémonie laïque
© Redd Angelo

Lors d’une cérémonie d’engagement on s’engage avec la personne qu’on aime, on échange des symboles mais on dit aussi beaucoup de soi et de son couple. C’est, selon moi, ce qui fait la grande valeur d’une cérémonie laïque, ce qui en fait un moment si particulier.

La cérémonie permet bien sûr de clamer haut et fort son amour pour sa moitié. Mais c’est aussi l’occasion de mettre en lumière les choses qui nous touchent, les valeurs qui nous tiennent à cœur. Comme le partage, l’amour qu’on porte aux siens, ou l’importance de respecter les croyances de chacun. J’ai, par exemple, beaucoup de mariés qui tiennent à rendre hommage à plusieurs religions, à différentes manières de vivre sa foi lors de leur cérémonie de mariage.

On n’a pas si souvent l’occasion de pouvoir dire à tous ses proches : je suis cette personne, nous sommes ce couple et voilà ce qui fonde notre union et notre famille. Profitez-en !

Un sacré créé par l’assemblée des gens qu’on aime

Pour moi le sacré n’est pas à chercher seulement du côté du religieux ou du spirituel. Il peut être simplement porté par le fait de réunir ceux qui comptent. Et ceux pour qui vous comptez.

valeur d'une cérémonie laïque
© Tom Pumford

Leur seule présence crée cette atmosphère sacrée et donne sa valeur à la cérémonie. Chacun et chacune, par sa présence, atteste de l’union de deux êtres qui se marient ce jour-là. Chacun est partie prenante et témoigne des engagements qui sont pris ce jour-là. Le sacré se cache aussi ici selon moi.

Et vous, quelle valeur attribuez-vous à la cérémonie laïque ?

 

* Mon prof de philo de prépa n’en disait pas moins au sujet de la philo, et j’adorais cette réponse !

Benoît et Matthieu : mariage aux Andéols

De l’amour, des amis et des vacances

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

Il est des décors hollywoodiens peuplés de personnages beaux à se damner et dotés d’un humour scandaleusement efficace. Je vous présente Benoît et Matthieu et leur mariage aux Andéols ! C’était en juin dernier dans ce superbe domaine.

Ces deux-là ne sont pas à un mariage près. Ils ont déjà embarqué une vingtaine de copains à Las Vegas l’année dernière pour se faire marier par Elvis Presley. En mai c’est à la mairie qu’ils ont signé. Et finalement c’est fin juin qu’ils ont échangé leurs alliances et organisé une énorme fête pour leur troisième et dernier mariage ensemble. À moins qu’ils y prennent goût et renouvellent l’expérience l’année prochaine, qui sait !

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

Des idées à la pelle

S’il y a une chose dont Matthieu et Benoît ne manquent pas, c’est d’idées. Ni d’enthousiasme ! Nos échanges ont été vraiment riches. Les options étaient toutes envisagées et potentiellement détournées. On a laissé plusieurs idées en chemin évidemment, mais aucune n’a été ignorée. On a abandonné l’idée de faire arriver les mariés en barque le long du plan d’eau ( ! ) mais gardé le jeu sur « si quelqu’un veut s’opposer à cette union ».

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

On a étudié de près les rituels autour de l’écrit pour finalement laisser seulement la place aux discours. On a ri aussi, beaucoup !

Je crois que c’est une des choses que j’ai préférées dans la préparation de cette cérémonie : c’était ce mélange de solennel, de sérieux, de folie et d’humour. Comme leur couple et les personnes qu’ils sont.

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

Le lieu parfait

Ce mariage c’était l’occasion de réunir tous ceux qu’ils aiment, de passer du temps avec eux et de leur offrir un cadre de rêve pour rêver, se balader et faire la fête. Ce n’est donc pas une seule soirée de fête que les mariés se sont offerte, mais un grand week-end de mariage aux Andéols avec les amis et la famille. La cérémonie a été programmée à 18h30 le samedi, afin que chacun ait le temps d’arriver, de s’installer et de profiter des joies du domaine.

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

Provence oblige, cette heure un peu plus tardive que la moyenne permettait également de profiter d’une température un peu plus clémente en ce début d’été.

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

De l’absurde, des calembours et de l’émotion

Si les mariés avaient mis la barre très haute avec le cadre splendide du domaine, leurs proches ont tenu le niveau avec leurs discours. Mention spéciale à la sœur de Benoît qui s’est imposé l’exercice du calembour pour son discours. Stéphane de Groodt n’aurait pas renié son discours. C’était drôle, fin et très bien construit.

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

Les témoins, eux, se sont présentés en critiquant l’équipe des témoins et en regrettant de ne pas avoir pu dire non à leur mission ! Leur ironie mordante a également été ponctuée par un moment d’émotion intense, l’un d’eux n’arrivant pas à retenir ses larmes pour son discours. Toutes les blagues du monde n’enlèvent jamais la magie du moment.

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

Tous les intervenants ont su être drôles, solennels, touchants et ont créé une très belle dynamique pour la cérémonie. C’était déjà sensible dans les échanges que nous avons pu avoir lors de la préparation, c’est devenu évident le jour de la cérémonie. De même pour les officiants qui se sont parfaitement approprié l’exercice aussi bien dans l’écriture de leurs parties que dans la célébration le jour J.

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

 

Trois idées dont s’inspirer

Créer un duo d’officiants

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

On ne pense pas toujours à donner le rôle d’officiants en duo car on a souvent en tête l’image d’une personne seule et solennelle qui déclare les époux unis par le lien du mariage. Mais lorsqu’on confie la cérémonie à son entourage, je trouve que c’est toujours une bonne idée d’avoir deux officiants. D’abord, comme ici pour le mariage de Matthieu et Benoît, parce que ça permet de donner une place aux proches de chacun des mariés. Ensuite parce que c’est du travail de préparer une cérémonie, même lorsqu’on est guidé par un professionnel, et à deux on se partage les tâches. Et enfin, parce qu’en duo, on se relaie, on se répartit les rôles, on crée un personnage à deux têtes qui enrichit encore plus la cérémonie. Surtout quand l’alchimie fonctionne aussi bien qu’entre ces deux-là !

La traduction loufoque

Quelques anciens collègues allemands étaient invités et les mariés voulaient absolument qu’ils ne soient pas mis à l’écart. On a envisagé plusieurs options de traduction et c’est finalement la plus drôle qui a été choisie. Ce sont Benoît et Matthieu qui ont écrit les passages en allemand. Ayant voulu se garder la surprise sur le contenu de la cérémonie, ils ont inventé la teneur des interventions. Ils en ont profité pour faire dire des horreurs sur leurs parents, eux-mêmes et la longueur de la cérémonie à Pierre-Antoine, leur officiant chargé de la traduction.

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

C’était un peu comme l’officiant fou qui se permettrait des apartés avec une toute petite partie de l’assemblée ! Bon, les Allemands n’ont peut-être pas compris tous les discours, mais ils savaient qu’à chaque fois que l’officiant parlait dans leur langue, ils risquaient un fou rire !

Jouer avec le « si quelqu’un veut s’opposer à cette union »

On en avait parlé, on a étudié la question, évoqué plusieurs idées et, là aussi, on a choisi l’option cocasse ! Alors que le ton était redevenu sérieux, Laetitia, l’officiante a pris le temps de demander officiellement si quelqu’un s’opposait à cette union. Et les témoins se sont empressés de se manifester !

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

Là encore l’idée du duo fonctionne bien car Pierre-Antoine a alors joué le raisonneur et recentré la cérémonie. Mais c’était drôle, original et ça a donné une touché légère avant le moment solennel des consentements et l’échange des alliances.

Et la photo bonus car j’adore les pancartes !!

mariage aux Andéols
© Pierre Atelier

Et pour voir le travail © Pierre Atelier, c’est ici !

Votre jour de mariage

« Alors vivez heureux pour toujours, comme des amants et des amis »

Votre jour de mariage
© Tom Pumford

Des conseils à donner aux mariés, on en a plein mais aussi aucun. En effet, que peut-on leur dire sans donner des leçons de mariage et tout en partageant l’émotion qui nous habite en ce jour si particulier. Je trouve que ce joli poème résume parfaitement tout ce que l’on peut souhaiter et recommander à deux êtres que l’on aime et qui s’aiment. Il s’appelle simplement Votre jour de mariage et tout y est ! Cet été ce sont deux des meilleures amies de la mariée qui l’ont lu non sans émotion et larmes de joies. Comme un reflet de la douceur des mots. 

Aujourd’hui est un jour dont vous vous souviendrez toujours
le plus beau dans la vie de chacun.
Vous avez commencé la journée comme deux amoureux
pour la terminer comme mari et femme.

C’est un nouveau début, un voyage qui commence,
avec des moments précieux que vous chérirez.
Et même si par moments, vous êtes en désaccord
Il est certain que le plaisir l’emportera toujours.

Bien des conseils vous ont été donnés par le passé
quand les secrets de mariage ont été révélés,
Mais vous savez que les réponses se cachent au fond de vous,
Où les liens de l’amour vrai demeurent intacts.

Alors vivez heureux pour toujours, comme des amants et des amis
Vous qui êtes là ensemble, de l’amour plein les yeux,
Vous êtes à l’aube d’une nouvelle vie, qui, pour commencer,
attend de vous entendre prononcer : “Oui, je le veux”.

Et, avec de la chance, tous vos espoirs et tous vos rêves peuvent se réaliser
Puisse la réussite trouver le chemin de vos cœurs,
Demain peut vous apporter le plus grand des bonheurs
Mais aujourd’hui est le jour où tout commence.

Votre jour de mariage, poème anonyme. 

Le rituel des voyageurs

La carte de nos voyages

Le rituel des voyageurs
© Yohann Boyer

Lors d’une cérémonie laïque il y a les rituels dont on s’inspire et les rituels que l’histoire des mariés inspire. Je demande souvent aux couples avec lesquels je travaille quel est leur rituel à eux, l’habitude qu’ils ont créée, la chose qu’ils aiment faire ensemble. Cette question me permet de mieux les connaître, c’est aussi parfois l’occasion de créer un rituel de cérémonie en écho à ce rituel de couple. Ce fut le cas avec D&J. Car eux, ce qu’ils aiment faire ensemble c’est voyager.

Ils cherchaient un rituel visuel, un rituel à faire seulement à deux, un rituel qui fasse sens pour eux. On a beaucoup échangé, analysé voire scruté de nombreuses idées puis on a décidé créer un planisphère des voyages.

La symbolique

Un couple qui se marie est un couple qui se projette dans un avenir à deux, pour une vie entière. Mais si on se marie c’est aussi parce qu’on a envie de donner sens à une histoire qui existe déjà. Une histoire qu’on veut officialiser et qui s’est construite chaque jour par des petits et des grands bonheurs. Pour les globe-trotters les voyages font partie de ces bonheurs à deux.

Le rituel des voyageurs
© Delfi de la Rua

Le but de ce rituel des voyageurs est donc de relier l’histoire du couple à l’avenir des jeunes mariés. C’est une manière de replonger dans le passé, dans les souvenirs et de se projeter dans les souvenirs à créer ensemble.

Comment ça se passe

Pendant la cérémonie, les mariés vont créer leur carte du monde personnalisée. Ceux qui sont déjà passés et ceux à venir. Avant la cérémonie, les mariés identifient ensemble les voyages qu’ils ont effectués en amoureux. Pour les très grands voyageurs, on peut décider de ne choisir que trois ou cinq (ou plus) des voyages les plus fabuleux.

Ils ouvriront le rituel des voyageurs en épinglant d’abord sur leur planisphère les pays dans lesquels ils ont voyagé ensemble. Le dernier voyage épinglé à deux, avec une épingle de couleur différente, sera celui du voyage de noces – si la destination est déjà connue.

Le rituel des voyageurs
© Jean-Frédéric Forti

Ensuite chacun épinglera quelques pays ou régions dans lesquelles il souhaite emmener l’autre un jour. Là aussi on peut varier les couleurs pour séparer le passé, l’avenir proche et l’avenir un peu plus lointain. Evidemment ce rituel peut se dérouler en silence ou en musique, mais les mariés sont bien sûr libres d’évoquer leurs souvenirs ou leurs envies en épinglant leurs destinations !

Pour identifier les pays ou les régions, on peut utiliser de jolis magnets ou des punaises stylisées. Pour les fans de DIY, vous pouvez également créer vos propres symboles à épingler sur le planisphère. Chaque épingle représentant le voyage ou un des souvenirs de ce voyage.

Un rituel qui se prolonge

Ce rituel des voyageurs relie les différentes étapes de la vie du couple, son passé et son avenir. Il peut constituer un très joli souvenir de la cérémonie laïque et de sa symbolique et devenir un élément de décoration chez les nouveaux mariés.

le rituel des voyageurs
© Slava Bowman

De plus, rien n’empêche de continuer ce rituel à chaque voyage ou envie de voyage. Au retour, le couple peut épingler le nouvel endroit visiter et identifier les futures destinations à faire découvrir à l’amoureux ou l’amoureuse !

Qu’en pensez-vous ?

La cérémonie champêtre de Laura et Yann

Amour, bretelles et nœuds papillons

cérémonie champêtre
© Ernestine & sa famille

Je tombe toujours un peu amoureuse des couples avec qui je travaille, mais je peux avouer que j’ai eu un vrai coup de cœur pour Laura et Yann. Originaires de la région parisienne élargie, les deux amoureux vivent aujourd’hui à New-York. On a donc préparé leur cérémonie sur Skype. C’est pourquoi je connais très bien leur canapé et j’ai déjà vu Laura préparer le déjeuner. Pourtant la première fois où j’ai vu Laura et Yann en vrai, c’était le jour de leur mariage.

Esprit guinguette et champêtre pour la déco

Accueillie par des témoins aux petits soins (quel bonheur !), j’ai découvert la Ferme d’Armenon. Cette ferme, héberge quelques chambres d’hôtes et accueille aussi depuis peu des événements. Il y a un je ne sais quoi dans cet endroit qui fait que l’on se sent chez soi. Dans un chez soi rêvé. Avec ce qu’il faut de champêtre pour la sérénité et un sens du détail certain dans la déco. C’est chaleureux, raffiné et simple. Un peu comme les mariés !

cérémonie champêtre
© Ernestine et sa famille

Pour la cérémonie, les invités étaient installés sur des bottes de foin. L’ex campagnarde que je suis avait milité et fut entendue pour préserver le confort des invités. L’espace de la cérémonie était, lui, délimité par une petite estrade accueillant les fauteuils des mariés et le pupitre. Une grande bâche reproduisant le logo du mariage constituait le fond et tenait ainsi lieu d’arche. La maison et le gros arbre à côté duquel on était installés créaient l’ombre nécessaire. Le décor est planté, place à cette cérémonie champêtre !

cérémonie champêtre
© Ernestine et sa famille

Des mariés et des intervenants vraiment investis

Dès leurs réponses au questionnaire sur leur couple, j’ai su qu’on s’entendrait bien avec mes New-Yorkais. Ils m’ont fait autant sourire qu’ils m’ont émue. Et ça s’est confirmé par la suite. Je raccrochais toujours en disant « je les aime bien », bon c’est vrai j’aime bien beaucoup de gens mais il faut le dire !

Laura et Yann ont une vision de la vie, de leur vie et du mariage qui s’ancre dans le réel tout en cherchant à créer et à ne garder que le meilleur. Ce qui les unit, ce n’est pas un mythe du mariage, mais une envie profonde de continuer ensemble avec les pics de joies et les soubresauts que la vie nous impose parfois.

cérémonie champêtre
© Ernestine et sa famille

On a eu 8 mois pour préparer cette cérémonie, lui donner sens et réfléchir, valider, améliorer ou revenir sur des idées. Et pendant ce temps, j’ai aussi beaucoup échangé avec leurs familles et leur témoin en chef pour la cérémonie. Ça c’est une des bonnes idées de Laura et Yann, ils avaient donné des missions identifiées à chacun de leurs témoins. Pour la cérémonie, j’ai eu le luxe d’échanger avec Mathieu, qui coordonnait ensuite avec les sept autres témoins. Merci pour cette riche idée que je souffle désormais à mes nouveaux mariés. Et merci pour cette jolie rencontre !

cérémonie champêtre
© Ernestine et sa famille

Chacun, parmi les proches des mariés, tenait à donner le meilleur, non par obligation ou pression, mais parce que Laura et Yann le méritaient bien. Pour rassurer tout le monde, on a eu le temps de répéter les discours avant la cérémonie dans les conditions du direct, sur l’estrade, au pupitre, mais pas trop fort pour être sûrs que les mariés – qui se préparaient dans la maison – n’entendent pas et gardent la surprise. Leurs larmes et leurs rires semblent témoigner de la réussite de l’objectif.

cérémonie champêtre
© Ernestine et sa famille

Les voyages comme fil directeur

Laura et Yann ce sont des voyageurs. Que ce soit pour le travail ou pour le plaisir, ils ont visité tous les continents. Ils tenaient alors à ce que cette idée de voyage guide la cérémonie laïque. Tous les discours ont évoqué d’une manière ou d’une autre leurs voyages et l’état d’esprit qui est le leur quand ils vont à la découverte du monde. Les découvertes, les richesses et les au-revoirs aussi. Nous avions également sélectionné ensemble quelques textes issus de la littérature et de la chanson pour illustrer ce thème.

cérémonie champêtre
© Ernestine et sa famille

Ce sont leurs familles qui les ont lus, tout en s’adressant aussi personnellement à leurs « oiseaux migrateurs ». Le discours d’introduction des parents a donné le ton : de la joie, de l’amour et de la poésie. Merci à chacun d’avoir contribué à cette parenthèse enchantée.

Trois idées dont s’inspirer

Le discours à 8 témoins pour clore la cérémonie.

Les amis c’est pour la vie, et les mariés tenaient à donner une place importante à leurs témoins. C’est pourquoi j’ai proposé de les associer à moi pour clore les engagements. Juste après avoir participé au rituel des rubans, les témoins ont prononcé un discours à huit pour affirmer l’engagement des mariés et confirmer leur engagement auprès des mariés. Une fois ce discours terminé, ils se sont joints à moi pour déclarer Yann et Laura, mari et femme !

cérémonie champêtre
© Ernestine et sa famille

Le rituel des rubans.

C’était la première fois que je procédais à ce rituel dans une cérémonie et le résultat était à la hauteur de mes espérances. Les mariés ont d’abord prononcé leurs vœux les mains libres. Ce sont, ensuite, les témoins qui ont noués huit rubans autour des poignets des mariés en énonçant à chaque fois la valeur que ce ruban représentait. Ce rituel confirmait ainsi les vœux des mariés et les liens qui les unissent à leurs témoins. C’est après la déclaration mari et femme que j’ai pu découper les liens. On considérait alors que les mots étaient désormais plus forts que le symbole.

cérémonie champêtre
© Ernestine et sa famille

Ne pas oublier l’essentiel.

Lors de notre dernier rendez-vous Skype, quand je leur demandais s’ils avaient trouvé quelques bonnes idées au mariage d’amis où ils étaient allés peu avant, Laura m’a dit que ce qu’elle avait retenu c’est qu’il faut arrêter de s’inquiéter des détails. Ce qui importe ce sont les gens autour de soi. Qu’il manque un bouquet sur une table ou qu’il y ait un peu de vent importe peu au final. C’est, personnellement, ma meilleure définition du mariage et de tout événement réunissant les gens qu’on aime. Merci Laura !

cérémonie champêtre
© Ernestine et sa famille

Les vœux des mariés dans la cérémonie laïque

Prononcer ses vœux

prononcer ses voeux
Photo by One Wedding sur Unsplash

Sur la vaste question du déroulé d’une cérémonie laïque, je voudrais m’attarder aujourd’hui sur le sujet des vœux. Quand les prononce-t-on et comment ça se passe ? À cette question, comme à tant d’autres, je serais tentée de répondre « à votre guise » car le principe de la cérémonie laïque, c’est de faire comme on veut. Néanmoins, pour vous guider un peu, voici quelques explications !

C’est quoi les vœux ?

prononcer ses voeux
Photo de Patrick Zacharias sur Unsplash

Commençons par une définition ! On entend le plus souvent par vœux, le discours que chacun ou chacune a écrit à l’autre et qui sera lu pendant la cérémonie. Dans ces vœux, on peut se dire tout son amour, évoquer ses souvenirs et parler de l’avenir. C’est l’occasion de signifier son engagement à travers ses propres mots et de s’adresser à l’autre devant les invités pour exprimer les promesses liées à cette union.

Si le plus souvent, les vœux sont écrits par les marié.e.s en personne, rien n’empêche de reprendre un poème ou un texte qui exprime ce que vous ressentez. Vous pouvez aussi simplement vous inspirer des promesses qu’on retrouve dans les phrases d’engagement traditionnelles. Rien de tel qu’un « je te promets de t’aimer jusqu’à ce que la mort nous sépare » ou une chanson ! C’est vous qui choisissez !

Doit-on prononcer des vœux pendant une cérémonie laïque ?

Par là j’entends « est-on obligé de faire des vœux ? ». Grande question. On me la pose régulièrement et ma réponse est sans appel : NON ! Il n’y a aucune obligation pendant une cérémonie laïque, et encore moins celle-ci. Si vous considérez que ces promesses sont de l’ordre de votre jardin secret, si vous considérez que les phrases échangées au moment de l’échange de vos alliances suffisent ou si vous n’avez simplement pas envie, faites comme vous le sentez.

Et si vous avez envie d’échanger vos vœux seulement entre vous, c’est aussi tout à fait possible. Certains couples choisissent de se remettre une lettre pendant la cérémonie, que chacun lit en silence. D’autres préfèrent, se dire ses vœux dans l’intimité d’un moment seulement à deux, c’est évidemment aussi une option. D’autres glissent leurs vœux dans une boîte à souvenirs ou dans un coffret lors du rituel du vin scellé ; sans les prononcer mais comme une promesse secrète qui sera dévoilée dix ans après lors de l’ouverture du coffre. Il y a mille et une façons de s’engager et de se le dire, choisissez la vôtre !

prononcer ses vœux
Photo by Sweet Ice Cream sur Unsplash

Quand prononcer ses vœux ?

Si vous avez décidé de prononcer des vœux, vous pouvez vous poser la question du Quand. Souvent, les vœux sont prononcés juste avant ou juste après l’échange des alliances. Cela constitue le moment de ce que j’appelle « les engagements ». Avant les alliances, ils introduisent la symbolique des anneaux qui lient à l’être aimé ; après les alliances, les vœux viennent confirmer le symbole.

prononcer ses voeux
Photo de Wu Jianxiong sur Unsplash

Mais vous pouvez aussi décider de casser cet enchaînement et de prononcer vos vœux à un autre moment. Pourquoi ne pas introduire la cérémonie par vos vœux, par exemple ? En ce cas vous donnez le ton et commencez la cérémonie par sa seule raison d’être : votre amour l’un.e pour l’autre.

Vous pouvez aussi choisir de ponctuer la cérémonie par vos vœux, comme Gwenaëlle et Nicolas qui ont décidé de prononcer leurs vœux à des moments différents. Il n’y a pas eu de moment-vœux, mais deux étapes dans la cérémonie où l’un puis l’autre ont affirmé leur engagement et leur amour. Vous pouvez même terminer la cérémonie par vos vœux en en profitant pour y glisser un mot de remerciement aussi pour vos invités !

prononcer ses voeux
Photo de Jeremy Wong sur Unsplash

C’est à vous de choisir, à vous de ressentir ce qui vous conviendra le mieux. A vos vœux !

La cérémonie de Bich-Tien et Philippe

Mariage heureux dans une bastide au soleil

Bich-Tien et Philippe
© Thibault de Puyfontaine

La première fois que Philippe m’a appelée, il m’a présenté son couple comme atypique. Alors, certes, quelques années séparent les mariés, mais en préparant leur cérémonie, j’ai surtout constaté que ce qui prévalait c’était la suite de la phrase de Philippe : « on est très amoureux ». Aucun doute, là-dessus ! Et tous les deux rêvaient également d’un mariage parfait.

C’était en juin dernier. Dans un superbe mas du Lubéron. Dans un décor de rêve osons le dire.

Bich-Tien et Philippe
© Thibault de Puyfontaine

C’est Pascal, grand ami de Philippe, qui a célébré la cérémonie. Il a pris son rôle très à cœur. Très studieux lors de la préparation de la cérémonie, il tenait vraiment à donner tout son caractère à la cérémonie. Un plaisir !

Retour sur le jour où Bich-Tien et Philippe se sont dit oui.

Un décor magique

Côté déco, Bich-Tien était la maîtresse de cérémonie ! Tout était pensé dans les moindres détails. Il faut dire que le lieu s’y prêtait, ne serait-ce que ce tunnel de fleurs sous lequel le cortège a fait son entrée. Et cette arche ! Et ces petits paniers remplis de pétales de fleurs.

Bich-Tien et Philippe
© Thibault de Puyfontaine

Les mariés étaient entourés de leur dix témoins, tous très élégants dans leurs tenues coordonnées. En quittant le cortège, chacun s’est placé auprès de Philippe pour l’entrée la mariée. Au-delà de l’indéniable photogénie de cet accueil, le but était de symboliser le lien qui unit les mariés et leurs témoins dès le début de la cérémonie. Je revois Philippe quand nous avons évoqué cet accueil, il a juste soufflé : « elle va être très émue ».

Bich-Tien et Philippe
© Thibault de Puyfontaine

Une cérémonie empreinte de poésie, de philosophie et de souvenirs

Philippe fait partie des mariés très investis de la saison 2017. Je peux vous assurer que la cérémonie laïque n’est pas qu’une histoire de filles. Bien au contraire ! Pour Bich-Tien, il s’agissait aussi de garder quelques surprises pour le jour J. Les envies et les attentes des mariés étaient très précises ; c’est donc en orfèvres que nous avons construit ensemble ce moment sur mesure.

Philippe souhaitait entendre littérature, philosophie et poésie. Bich-Tien tenait aussi à ce que leurs proches écrivent leurs propres discours. Les lectures ont donc principalement été dédiées à des textes courts afin de laisser à chacun le temps d’adresser quelques mots personnels aux mariés.

Bich-Tien et Philippe
© Thibault de Puyfontaine

J’ai beaucoup échangé avec les témoins afin de les guider dans leurs discours et leurs lectures. On apprend tellement pendant ces échanges ! C’est aussi cela qui permet de mieux connaître les mariés et d’imaginer des surprises. Comme ce duo de discours de la part de deux des meilleures amies de Bich-Tien.

Une cérémonie illustrée en musique

Élément phare de la cérémonie, la musique a rythmé les interventions. Nombreux ont été les proches qui se sont emparés du piano ou d’un micro. Spéciale dédicace à la fille de Philippe qui a interprété Your Song d’Ellie Goulding en solo. Les styles et les hommages se sont enchainés entre les compositions personnelles, les Beatles et Debussy !

Bich-Tien et Philippe
© Thibault de Puyfontaine

Les mariés ont mêmes confirmé leurs engagements par une chanson d’Emilia Mitiku, interprétée en duo après leur échange d’alliances. Jolie manière de symboliser leurs vœux en musique !

Bich-Tien et Philippe
© Thibault de Puyfontaine

Trois idées dont s’inspirer :

Confier la musique aux proches

On pense souvent aux discours et aux lectures pour une cérémonie laïque mais on peut dire tant de choses en chansons. Bich-Tien et Philippe ont la chance d’avoir des mélomanes et des chanteuses dans leur famille. Je l’ai déjà dit et je le redis, l’émotion est tellement forte quand la musique est interprétée par quelqu’un qu’on aime ! On aurait donc tort de s’en priver.

Entremêler les textes religieux

Bich-Tien et Philippe tenaient à rendre hommage à leurs cultures bouddhiste et chrétienne à travers la lecture de textes issus des deux traditions. Pour montrer à quel point les messages se répondent, nous avons choisi de les mêler dans la lecture. Ainsi, Pauline et Nathalie alternaient chacune un paragraphe entre Saint Jean et Bouddha.

Bich-Tien et Philippe
© Thibault de Puyfontaine

Convier la philosophie et la littérature dans la cérémonie

N’ayez pas peur d’aller chercher des idées chez les grands auteurs. Le tout est d’alterner les lectures sérieuses avec des discours ou des passages musicaux pour apporter de la légèreté. Ainsi Bich-Tien et Philippe ont aussi bien invité Edmond Rostand que Hegel ou Proust à leur cérémonie, et le marié lui-même faisait partie des auteurs cités ! Philippe avait, en effet, écrit un petit poème souriant sur son histoire avec Bich-Tien. Lu par un ami proche, ce poème a su toucher et amuser l’assemblée !

Bich-Tien et Philippe
© Thibault de Puyfontaine

Lieu : la Bastide de Puget à Meyreuil (13)

Photos : Thibault de Puyfontaine