Convaincre quelqu’un d’intervenir

Un de vos invités refuse de prendre la parole pendant la cérémonie : que faire ?

convaincre ses proches

Vous avez commencé à tout planifier. Vous tenez particulièrement à lui donner une place durant la cérémonie laïque. Mais quand vous avez demandé à votre frère, sœur, mère, meilleur ami, oncle (liste non exhaustive), la réponse a été sans appel : un grand non !

Ok, c’est douloureux, un peu vexant et désappointant. Mais, ça va aller.
Déjà, prenez conscience que ce n’est pas contre vous. Si vous tenez à donner une place particulière à cette personne c’est que vous avez une relation forte, son refus ne doit pas remettre en cause votre lien. Mais alors pourquoi vous a-t-on dit non ?

L’émotion du moment

La cérémonie laïque est le moment où le couple va échanger ses vœux, expliquer pourquoi il s’engage ensemble. Pour vous, c’est un moment important et symboliquement fort. Et c’est aussi le cas pour vos proches. Certain.e.s d’entre eux seront peut-être trop dans l’émotion pour pouvoir prendre la parole.

faire intervenir proches cérémonie laïqueSi c’est le cas, vous pouvez proposer à cette personne d’intervenir différemment en l’associant au cortège, en le faisant participer à un rituel ou en lui demandant d’apporter les alliances. Ce sont des interventions ponctuelles et muettes qui peuvent être accomplies même en cas de souffle coupé ou de larmes envahissantes !

La peur de parler en public

Si vous avez fait le choix de vous unir devant 150 personnes, vos proches ne seront pas forcément à l’aise pour prendre la parole devant une assemblée aussi nombreuse. Les plus pudiques préféreront peut-être vous remettre une lettre à lire dans l’intimité plutôt que de faire un discours général.

convaincre ses proches
Face à cette angoisse, vous pouvez proposer à vos proches d’intervenir à plusieurs. On est toujours plus fort en groupe ! Vous pouvez aussi envisager une autre forme d’intervention : jouer un morceau de musique, faire un montage photo ou vidéo, autant de supports sur lesquels s’appuyer.

Essayez aussi d’évaluer le niveau de cette crainte, parfois la réticence du début peut passer. Parfois aussi, un léger coaching pour l’écriture et la prise de parole peut suffire à débloquer la situation. Tournez-vous vers votre officiant, c’est aussi son rôle d’accompagner et de rassurer vos intervenants.

Opposition au principe de la cérémonie laïque

Là c’est un tout autre sujet, mais ne le négligeons pas. Certaines personnes peuvent être étonnées que vous n’ayez pas choisi une cérémonie religieuse. Il est possible que certains de vos proches n’acceptent pas cette décision, voire s’y opposent.

Je n’aurai alors qu’un conseil : prenez le temps d’échanger, d’expliquer votre choix et d’écouter les arguments contraires. Peut-être arriverez-vous à vous faire entendre et à le.la convaincre d’intervenir pendant la cérémonie. Il est aussi possible que vous n’y arriviez pas, dans ce cas, acceptez la situation et dites-vous que c’est son choix. Vous avez choisi de vous unir au cours d’une cérémonie laïque, il ou elle choisit de ne pas y participer, point. Pas de regret surtout. En acceptant son choix, vous faites preuve de tolérance, et c’est ça le principal 🙂

Alors rassuré.e ? Avez-vous été confronté.e à ce type de refus ? Si oui, comment avez-vous réagi ?

Just married, l’expo !

 Expo Just Married Bruxelles par Pour une cérémonie

Ma dernière virée à Bruxelles m’a permis d’allier travail et plaisir de manière parfaitement entremêlée, entre un rendez-vous exquis avec Emilie et Neil que je marie en septembre, une dégustation de frites de la place Flagey et des discussions ininterrompues avec ma copine Marie qui vit là-bas, j’ai aussi eu l’occasion de visiter l’expo Just married au musée du Costume et de la Dentelle. Elle a lieu jusqu’au 16 avril 2017 et elle mérite le détour, parole d’apprentie historienne du mariage !

Expo Just Married Bruxelles - Chronique de Pour une cérémonieLe parcours se déroule sur trois niveaux et on croise aussi bien des robes du XIXème que du XXIème siècle. Un de mes jeux préféré a été de deviner de quelle époque dataient les robes, et pour les plus récentes de jouer à « qui est le créateur de celle-là ? ». C’est assez drôle car il y avait parfois quelques surprises, notamment sur une robe Yves Saint Laurent de 1985 qui me semblait tellement plus ancienne !

L’installation « Elle est belle de dot » permet, elle, de prendre la mesure de ces pratiques un peu oubliées où la mariée n’apportait pas seulement sa personne à un mariage, mais aussi un trousseau qu’elle préparait parfois des années à l’avance, et des biens ou du numéraire également.

Expo Just Married Bruxelles par Pour une cérémonieEt au-delà de la partie robes et costumes, l’exposition présente une myriade d’objets autour du mariage : des alliances évidemment, mais aussi des contrats de mariage, des caricatures du XIXème sur la nuit de noces, une galerie de portraits de mariage et une bibliothèque sonore de témoignages de particuliers ou de chercheurs. J’ai particulièrement été touchée par les 3 minutes que prend un homme d’une soixantaine d’années pour expliquer qu’il a trouvé l’amour à 53 ans, après deux mariages. Cela lui a donné l’envie de crier qu’il ne faut pas renoncer, qu’il n’est jamais trop tard. Il a tellement raison.

La vidéo n’est pas absente : on peut assister à une sélection de sorties de mairie, où l’on distingue des assemblées plus ou moins grandes, des robes de mariées plus ou moins longues, des sourires plus ou moins crispés, mais toujours le même garde dans son costume traditionnel à la porte de la mairie ! On retrouve aussi l’histoire des robes de mariées, que je vous avais présentée en mars.

Bref, si vous avez prévu de faire un tour à Bruxelles, allez-y ! Si vous avez envie d’un city break et que vous hésitez, allez à Bruxelles (on n’est jamais déçu.e) et allez-y ! Si vous n’avez pas l’occasion d’aller à Bruxelles, visitez le site internet du Musée du Costume et de la Dentelle, vous pourrez y voir quelques photos supplémentaires !

Collection de robes expo Just Married Bruxelles par Pour une cérémonie

Rendre hommage aux absents

Associer les absent à la cérémonie laïque

On préférerait tous ne pas avoir à y penser, mais souvent, le jour de la cérémonie laïque certains manquent à l’appel. Même si c’est un moment de joie on souhaite se rappeler de ceux qui ont compté pour nous mais qui ne partageront pas ce jour de bonheur.

rendre hommage aux absents cérémonie laïque

Comment parler des absents ?

Le sujet est compliqué et la première question à se poser est : comment ai-je envie d’évoquer ceux qui me manquent ? C’est votre cérémonie laïque, c’est vous qui fixez les règles. Si par pudeur ou peur d’être dépassé.e par l’émotion, vous souhaitez seulement évoquer rapidement « les absents », faites-le. Si vous voulez rendre un hommage particulier à ce parent, membre de la famille ou proche qui vous a quitté.e trop tôt, prenez le temps. C’est important pour vous donc cela fera sens dans la cérémonie.

Prendre la parole ou la confier à un proche ?

Parfois c’est plus facile de confier l’hommage aux absents à une personne amenée à prendre la parole pendant la cérémonie. C’est une mission importante mais certains de vos proches seront à même de la gérer et d’assumer ce moment triste pour vous.
Vous pouvez aussi choisir de prendre la parole vous-même car cela fait sens pour vous et pour maîtriser la forme et le fond des paroles prononcées.

A quel moment parler des absents ?

parler des absents pendant cérémonie mariageVaste dilemme que celui du moment où aborder un sujet grave pendant la célébration de la joie. Mais c’est aussi et encore de l’amour en fait.

Les quelques fois où la question s’est posée pour des mariages où j’officiais, nous avons choisi de placer cette pensée aux absents dans les premiers moments de la cérémonie.
D’abord parce que cela permet d’intégrer ceux qui manquent à l’intégralité de la cérémonie. Ils ne sont pas là, mais on pense à eux et par là, ils sont avec nous. Ensuite parce que, très prosaïquement, l’hommage est rendu et on peut continuer la cérémonie. Très honnêtement que l’hommage soit très bref ou un peu plus long, il nous a semblé compliqué de l’intégrer à un autre moment, particulièrement lorsque les mariés décident d’en parler eux-mêmes.

Comment continuer la cérémonie de mariage ?

Cela dépendra souvent de la forme de l’hommage que vous rendez. Si vous avez choisi de prendre le temps de parler de ceux qui vous manquent, le plus simple est souvent de lancer une chanson juste après. Cela permet à la fois à tout le monde de se recueillir mais aussi de créer une coupure comme une respiration avant de continuer la célébration de votre amour.
Si vous ou un de vos proches évoque la personne qui aurait aimé être là avec vous, le discours peut être continué et la cérémonie s’enchaine assez facilement.

Et vous comment avez-vous fait ?

Ça en dit tellement de nous

cérémonie laïque et mariage

Mariage ou Pacs ? Fête bohême dans un champ ou réception chic dans un château ?
Célébration entre deux témoins, à 50 ou à 300 ?
Robe longue ou robe courte ? Costume ou bermuda ? Nœud papillon ou cravate ?

Cérémonie laïque ou religieuse, ou juste la mairie ? Canon de Pachelbel ou Marry me pour l’entrée du couple ? Riz, pétales de fleurs ou confettis pour la sortie ? Discours de deux minutes ou de trois heures ? Echanges de vœux ou des simples consentements ?

On aura beau faire, il y a ce qu’on veut partager et transmettre le jour où on s’unit à la personne qu’on aime et aussi tout ce qu’on dévoile sans s’en rendre compte. Il y a tous ces détails où vos invités vanteront votre goût et vos talents d’organisation et tous les autres moments où ils diront « ça c’est bien eux ! ». Il y aura les décisions que vous prendrez en vous inspirant de tableaux Pinterest ou de blogs en vue et il y a tous les choix que vous ferez sans vous en rendre compte, juste parce que c’est vous ! Inviter ou pas les grands oncles et tantes, ça vous semble une évidence ! Et pourtant c’est loin d’en être une, posez la question autour de vous et vous serez étonné.e.s de la pluralité des réponses. Choisir un bouquet de roses rouges, même pas en rêve ! Cherchez pourquoi et vous comprendrez à quel point ce choix vous représente !

Il y a la fête qu’on veut faire et la fête qu’on fait, souvent les deux se croisent et c’est ça qui lui donne son goût si particulier !

A qui confier les alliances ?

Qui sera le porteur des anneaux ?

Il y a les stressés, les confiants et ceux qui n’y ont pas encore pensé !

Lors d’une cérémonie laïque, souvent après l’échange des vœux, les mariés échangent une alliance. Une question, très prosaïque, se pose à ce sujet : à qui confier la tâche d’apporter les alliances aux mariés ?

rings-349153_640

Certes ce moment est très rapide, mais sa symbolique peut être très forte. A vous de décider du sens que vous y mettez.

Simple et efficace

Ce qui importe pour vous, c’est l’échange des alliances, pas le porteur ? Gardez-les sur vous, ou confiez-les à la personne qui célèbre la cérémonie laïque. Le moment venu, les alliances seront dans vos mains rapidement et vous pourrez procéder à ce symbole de votre engagement.

Associer vos enfants, neveux, nièces, filleul.e.s

Confier les alliances aux enfants pour la cérémonie laïqueVous avez déjà des enfants, ou vous souhaitez impliquer des enfants de votre entourage à la cérémonie laïque. Demandez-leur de remonter l’allée pour vous apporter les alliances. Tout le monde retiendra son souffle pour admirer ces petits (ou plus grands) porter vos alliances. De plus, ce rôle leur permet d’être partie intégrante de la cérémonie et de s’associer à votre bonheur. Ils seront tellement fiers !

Confier la mission des alliances à un.e de vos témoins

Ils seront tout près de vous et auront seulement besoin de quelques pas pour vous donner les alliances. A vous de choisir ensuite à qui vous faites le plus confiance pour réagir au bon moment et ne pas perdre les alliances si vous les lui confiez trop tôt ! Les enfants sont fiers mais les adultes sont aussi ravis de se voir attribuer cette responsabilité.

Vous pouvez aussi choisir de demander à un autre de vos proches. En mode old school, le père de la mariée peut porter les alliances et les remettre au marié comme une approbation Dans une autre optique, vous pouvez faire appel à une personne trop timide pour prendre la parole en public mais que vous souhaitez voir participer à la cérémonie laïque. Vous pouvez aussi créer un duo pioché dans chacune de vos familles ou groupes d’amis pour symboliser l’union de vos deux vies.

 Et prendre un ours ? Un ringbear(er)

Rappelez-vous cette blague qui court sur plusieurs épisodes de la saison 8 de How I met your mother, Barney le futur marié promet un « ringbear » – un ours à bagues – comme « ringbearer » – celui qui porte les alliances ! Robin, la future mariée pense à une faute de langue, mais non !

Bon OK, ça marche mieux dans un mariage anglophone, mais je ne suis pas arrivée à passer à côté de la blague 🙂

Le bonheur est tout petit

Maurice Carême, c’est plein de souvenirs de poésies à apprendre pour les réciter devant sa classe de primaire, mais c’est aussi une jolie base d’inspiration pour des lectures lors d’une cérémonie laïque. Par exemple, simplement avec ce dernier : « Le bonheur est tout petit ». Comme une envie de vivre dans le présent, celui de votre union !

le bonheur est tout petit cérémonie laïque

Le bonheur, c’est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas,
Alors on cherche, on cherche partout.

Il est là, dans l’arbre qui chante dans le vent,
L’oiseau le crie dans le ciel,
La rivière le murmure,
Le ruisseau le chuchote,
Le soleil, la goutte de pluie le disent.

Tu peux le voir là, dans le regard de l’enfant,
Le pain que l’on rompt et que l’on partage,
La main que l’on tend.

Le bonheur, c’est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas,

Et on le cherche dans le béton, l’acier,
La fortune,
Mais le bonheur n’y est pas,
Ni dans l’aisance ni dans le confort.

On veut se le construire mais il est là,
À côté de nous, et on passe sans le voir,
Car le bonheur est tout petit.

Il ne se cache pas,
C’est là son secret.
Il est là, près de nous.

Maurice Carême, « Le bonheur est tout petit »

Rôle des parents dans la cérémonie laïque

Quelle place donner à ses parents pour la cérémonie d’engagement ?

Nos parents accompagnent chaque étape de notre vie. Des premiers pas aux premières amours, des premiers doutes aux premiers actes d’adultes. Et le jour où on s’engage pour la vie, ils sont là aussi !

La relation qu’on a avec eux peut être plus ou moins fusionnelle, mais il est important de réfléchir à la place et au rôle qu’on veut leur donner lors d’une cérémonie laïque. Attention, vous n’aurez pas forcément les mêmes idées qu’eux sur leur implication dans un sens ou dans un autre, donc parlez-en avec eux assez tôt, ce sera plus sûr !

On peut identifier trois moments qui sont autant de symboles !

Le début de la cérémonie

parents dans cérémonie laïqueSi on ne devait citer qu’une fonction pour les parents lors d’une cérémonie laïque, c’est traditionnellement de conduire son enfant jusqu’à l’espace de la cérémonie . Certains parents y tiennent particulièrement, d’autres ne verront aucun inconvénient à ce que le couple arrive ensemble ou avec d’autres personnes.

Pour plus de détails sur l’entrée des mariés, c’est ici.

Il est aussi possible de demander aux parents de prendre la parole en début de cérémonie, à la fois pour accueillir l’assemblée et donner le ton de la cérémonie. Ils laisseront ensuite la place au couple et à ses proches. Symboliquement, c’est un peu comme si le parent donnait son envol à son enfant tout en lui indiquant la direction et en disant qu’il sera toujours là.

Le présent de la cérémonie

parents dans cérémonie laïqueLes parents peuvent aussi intervenir dans le courant de la cérémonie pour accompagner un rituel, comme celui de l’arbre planté ou pour vous présenter à travers un discours ou la lecture d’un texte choisi.

En évoquant votre enfance et la personne que vous êtes devenue, votre parent met symboliquement en avant le lien qui vous unit désormais, celui de personnes adultes. C’est aussi le moment pour vos parents de vous dire à quel point ils vous aiment et vous soutiennent dans le choix et l’engagement que vous prenez.

A la fin de la cérémonie : introduction vers l’avenir

En prenant la parole à la fin de la cérémonie, vos parents seront dans une démarche d’ouverture vers votre futur. Ils pourront évoquer le « Et après ? »
Ils connaissent la vie à deux, la joie et aussi les aléas qu’elle peut avoir, ils savent ce que veut dire construire une famille. Si vos parents sont toujours en couple, ils seront sûrement de bon conseil sur le vieillir ensemble et les bonnes recettes de la vie à deux. Sinon, ils auront peut-être quelques conseils sur les choses à ne pas faire !

parents dans cérémonie laïque

Laissez-leur la parole, ils seront heureux de pouvoir vous donner leurs conseils et de vous accompagner dans cette nouvelle étape de votre vie.

Mon conseil : lorsque les parents interviennent à la fin de la cérémonie, j’aime beaucoup les faire parler en duo. Par exemple les deux mamans, les deux papas ou la maman de l’un.e et le père d de l’autre. Ainsi, il y a un fort symbole d’union et de famille élargie créée par les mariés.

Et vous ? A quel moment voulez-vous voir vos parents intervenir ?

On avait dit jamais – Julie et Sofiane

Ancien allergique au mariage, Sofiane est pourtant en train de prononcer ses vœux et d’y trouver un bonheur fou !

J’ai toujours dit jamais.

J’ai toujours dit « pas de mariage, je ne m’y retrouve pas. Il y a tant d’autres manières de s’engager, tant de possibilités de vivre à deux. Pas la peine de signer un morceau de papier à la mairie ! »

Je me suis même dit que j’avais trouvé la bonne quand je t’ai entendu dénoncer la tyrannie du mariage, des bébés, du labrador et du monospace. Jackpot me suis-je dit, elle est belle, intelligente, drôle et si parfaite qu’elle ne voudra même pas de marier !

Alors, on avait dit jamais.

Et puis il y a la vie. La disparition de deux êtres très chers, les naissances de bébés chez des couples qui ne devenaient pas si ennuyeux. Les réflexions sur notre statut de quasi inconnus l’un pour l’autre aux yeux de la loi. Oui, il y a eu un peu tout ça.

J’ai commencé à me dire que peut-être, on pourrait se marier. Pour se protéger, pour faire reconnaître légalement notre amour et notre union. Que peut-être on serait des mariés différents des autres.

Et comme toujours, tu as été mon double.

On avait dit jamais et pourtant on l’a fait.

On l’a signé avant-hier ce papier qui reconnait qu’on s’aime et qu’on est une équipe. On l’a signé et je suis si heureux. On l’a signé, et j’ai ce sourire aux lèvres depuis déjà 48h.

J’avais dit jamais et me voilà marié. Marié à une femme exceptionnelle dont je suis fier de porter le nom.  Marié à la seule femme qui pouvait devenir mon épouse. Julie, tu es celle par laquelle mes jamais deviennent des peut-être puis des réalités. Je nous souhaite encore tellement de jamais à réaliser. Je t’aime.

NB : sauf mention contraire, tous les modèles de la catégorie « Vœux et discours » sont le fruit de mon imagination. Comme on dit dans les films, « toute ressemblance avec des personnes réelles …. » :)

Quel délai pour préparer une cérémonie laïque?

Un mariage laïque ça s’organise en combien de temps ?

préparer une cérémonie laïque

On peut préparer une cérémonie laïque en un an ou en 15 jours, mais le délai que je recommande en tant qu’officiante de cérémonie laïque, est plutôt de trois ou quatre mois. D’aucuns penseront que c’est très long et d’autres que c’est insuffisant, mais je vais vous donner mes arguments !

On a réglé les sujets majeurs

Tout d’abord, trois à quatre mois avant le mariage les gros sujets logistiques et chronophages ont été réglés. Je pense par exemple au trio lieu de réception, traiteur et liste des invités. Si le choix du traiteur importe peu pour créer une cérémonie laïque, la configuration du lieu, le nombre et le type d’invités comptent eux pour beaucoup !

La cérémonie d’engagement n’aura pas le même ton si le mariage réunit surtout les copains ou si la famille très élargie est invitée, de même on fera plus facilement participer l’assemblée à un rituel collectif s’il y a 40 invités plutôt que 200. Après, je le rappelle, tout est possible 🙂

On se laisse le temps de réfléchir à la cérémonie d’engagement

Je recommande aussi de prévoir trois à quatre mois avant le mariage parce que cela permet de se donner du temps entre chaque rendez-vous et, ainsi, de prendre ses décisions avec du recul et simplement parfois de pouvoir hésiter.

préparation cérémonie laïque

Lors du premier rendez-vous avec les futurs mariés ou pacsés, on apprend à se connaître et on évoque souvent mille options. Si le rendez-vous suivant a lieu un mois après le premier, les idées auront eu le temps de faire leur chemin dans l’esprit du couple et ce sera beaucoup plus facile de décider que si l’on est pressé. Ce mois de réflexion est un luxe appréciable, je vous assure !

Demander à ses proches d’intervenir dans la cérémonie laïque

Trois, quatre moi c’est aussi le délai idéal pour commencer à contacter les proches à qui on demandera d’intervenir. D’abord pour présenter l’idée, puis pour leur donner les grandes lignes de la cérémonie et si besoin de les orienter dans l’écriture de leur discours. Là aussi, sans les presser et tout en se situant dans un temps assez proche pour qu’ils puissent s’y projeter.

En se donnant trois ou quatre mois, on se donne aussi le temps de fignoler et le luxe de pouvoir se dire qu’à J-15 de la cérémonie laïque, tout est bouclé ou quasiment ! Et rien que pour ça, ça vaut le coup d’anticiper un peu, non ?!