Les duos

Tina et Ike Turner, La Boétie et Montaigne, Céline Dion et Garou, Eric et Ramzy, on adore les duos ! Mais pourquoi ?

Parce que chacun souligne les qualités, mais parfois aussi les défauts de l’autre. La dynamique, alors, est encore plus drôle, plus forte ou plus émouvante. En duo, on se soutient également, on vient au secours de l’autre en cas de trou de mémoire ou de panique à bord et on développe une complicité à toute épreuve !

Pensez-y lorsque vous dressez la liste des personnes que vous souhaitez voir intervenir au cours de votre cérémonie laïque.

  • Une maman intimidée et émue sera sûrement plus à l’aise si elle peut s’appuyer sur une autre maman dans la même situation. Si elles préparent leur intervention ensemble, ce sera aussi une bonne excuse pour faire connaissance avant le jour de votre mariage.
  • Votre meilleur-e ami-e de lycée pourrait construire un duo détonant avec votre collègue préféré-e pour dresser un portrait de vous à deux voix. Il sera amusant de comparer les deux points de vue et de voir si la description laisse imaginer la même personne.
  • Si les témoins de chaque marié écrivent ensemble le portrait chinois de votre couple, ne pensez-vous pas qu’ils feront des émules et feront rire l’assemblée ?

Amusez-vous à créer des duos, des plus évidents aux plus fous ! S’il est certain que vos deux meilleurs amis feront un duo parfait, pensez aussi que la grand-mère poule de l’un d’entre vous peut tout à fait s’entendre avec la cousine espiègle de l’autre, comme un papa sérieux avec le copain fan de jeux de mots débiles.

Le point commun de tous ces duos, même les plus improbables, c’est vous et l’envie qu’ils auront de vous faire plaisir. N’oubliez jamais ce principe de base ! Vos invités et plus encore les participants à la cérémonie sont toujours là pour construire avec vous une journée inoubliable. Alors laissez parler vos envies et vos défis 😉

En fait c’est si simple

Pour ses vœux, Luc se met à nu. C’est Preston qu’il aime et c’est à lui qu’il veut lier sa vie. Le reste est littérature comme dirait l’autre.

Preston.

Toi et moi on cumule les difficultés. Tu es né noir et catholique, et moi blanc et juif. Tu es passionné d’astronomie, moi de littérature romantique du 17e. Tu viens de Rennes, moi de Nantes. Les débats sont houleux les soirs de derby ! Je n’aime pas ranger, tu es hyper maniaque. Le dimanche, tu rêves de marathon de Paris et moi de marathon de séries.

Ah oui et j’oubliais, nous sommes deux hommes qui s’aiment. Pas facile. Ou peut-être que c’est ça le plus simple. Parce que lorsque nous sommes ensemble, il n’y a plus de minorité visible ou invisible car tu es là pour moi et je suis là pour toi. Quand je suis avec toi, je ne m’excuse plus d’être juif, homosexuel, pas assez ceci ou trop cela, car je me sens simplement moi, Luc, l’homme qui t’aime.

On a eu un peu de mal à faire accepter notre amour. On s’est cachés quelques temps. Evidemment, mes amis n’acceptaient pas que je vive avec un supporter du stade rennais ! Au-delà de la blague, tu es le seul pour lequel je me sois battu aussi fort. Tu m’as donné, tu me donnes la force de crier à la face du monde : j’aime cet homme.

Tu me fais rire, tu me rassures, tu m’émeus. Je me sens grandir chaque jour et devenir une personne meilleure grâce à toi. Quand j’hésite, je me demande toujours ce que tu en penserais et je sais alors quelle décision je dois prendre. Et je crois que la décision que nous prenons aujourd’hui est la meilleure ! On s’est toujours dit qu’on voulait se marier, même lorsque nous n’étions que des copains partenaires de hand. Et plus le temps passe, plus je me dis que j’ai toujours voulu me marier et me marier avec toi.

Et oui, si je devais décrire l’homme avec qui je voudrais finir mes jours, je dirais qu’il est noir, né dans une famille catholique, qu’il supporte par pure loyauté régionale le stade rennais, qu’il est passionné d’astronomie et de ménage, qu’il a le plus beau sourire du monde et des yeux qui savent dire « je t’aime ». Je dirais qu’il est d’une douceur incomparable et d’une force incroyable, qu’il cuisine parfaitement et qu’il est le seul à savoir me réveiller le matin.

Tu es celui que j’attendais. Je n’attends plus. C’est pourquoi, je deviens ton mari au nom de la loi et au nom de l’amour. Je t’aime et je te promets d’être le mari que tu attendais.

NB : sauf mention contraire, tous les modèles de la catégorie « Vœux et discours » sont le fruit de mon imagination. Comme on dit dans les films, « toute ressemblance avec des personnes réelles …. » :)

De quoi on parle pendant une cérémonie laïque ?

discours mariageVaste question ! Si je devais résumer, je dirais qu’en fait on parle de vous 🙂

Vous deux : votre couple mais aussi chaque personne qui le constitue. Et même au-delà.

Lors d’une cérémonie laïque, ce ne sont pas seulement les discours dont vous êtes le sujet qui parlent de vous, ce sont aussi les thèmes et les sujets abordés, le ton donné ou simplement la personnalité de vos intervenants.

En réunissant vos proches pendant votre cérémonie d’engagement, vous construisez comme un kaléidoscope permettant à chacun de vous reconnaître sous mille facettes. Vous allez en surprendre certains, en amuser d’autres. Vous êtes les compositeurs de votre cérémonie, en cela vous vous dévoilez et partagez avec l’assemblée les valeurs qui vous tiennent à cœur.

Ensuite, tout est une question d’envie et de tempérament. Les pudiques laisseront deviner, les showmen prendront la scène d’assaut. On peut parler de soi de tant de façons !

Origines de l’amour : le mythe des androgynes

Je voudrais vous parler d’un de mes mythes préférés sur l’origine de l’amour. Je le lis, le relis, j’en parle, je le recommande aux amoureux et à celles et ceux qui ont envie de philosophie.

Ce mythe est tiré du Banquet de Platon, texte qui regorge d’autres odes à l’amour et à ses origines. Mais ici, je fais une halte sur le mythe des androgynes. Pour vous situer rapidement le contexte, Le banquet retrace les échanges partagés lors d’une soirée réunissant plusieurs hommes : médecin, poète, aspirant politique, philosophe, etc. Tous, fatigués de leur soirée de la veille, décident de pas s’enivrer ce soir-là mais de prononcer chacun leur tour un discours portant sur l’amour.

C’est Aristophane, le poète, qui raconte le mythe des androgynes. A l’origine, selon lui, les humains ne ressemblaient pas à ceux que nous connaissons aujourd’hui. Ils avaient l’apparence d’une boule et possédaient quatre jambes, quatre bras, deux têtes, etc. Pour se déplacer ils avançaient de concert, ou alors faisaient comme une roue devenant ainsi très rapides. Chaque individu était composé de deux éléments, tous deux masculins, féminins, ou d’un élément masculin et d’un élément féminin. Ce sont ces derniers qu’on appelait les androgynes.

La constitution des êtres humains leur conférait une vigueur et une force incroyables. Très orgueilleux, ils défièrent les dieux et tentèrent d’accéder à l’Olympe. Les dieux étaient très en colère mais ils ne voulurent pas exterminer les hommes : cela aurait été se priver des honneurs et des dons offerts dans le cadre du culte. Les dieux décidèrent donc d’affaiblir les hommes en les coupant en deux, par le milieu. C’est depuis cette punition que nous avons l’apparence que nous connaissons tous. La coupure imposée par les dieux provoqua de grandes douleurs et, «chaque morceau (de l’être humain), regrettant sa moitié tentait de s’unir à elle. Et, passant, leurs bras autour de l’autre, ils s’enlaçaient mutuellement, parce qu’ils désiraient se confondre en un même être».

Lire la suite Origines de l’amour : le mythe des androgynes

Instant mignonnerie

Source bridoz.com

Même si on a consacré des mois et des mois à planifier chaque moment du mariage, il reste une part de mystère pour les futurs mariés. Deux choses au moins restent secrètes : la tenue que l’autre portera et le contenu de ses vœux.

Concernant le premier mystère, une amie m’a parlé d’un article que je me dois de partager avec vous. Il réunit les photos de 22 jeunes mariés qui découvrent leur future épouse au moment de son arrivée à la cérémonie. Je vous assure que ça mérite le détour !

Est-ce qu’ils ne sont pas trop émouvants ces hommes ? Ils sont la concrétisation dans la vraie vie d’une remarque de Katherine Heigl dans le film 27 robes. Elle y avoue à un journaliste un peu moqueur que son moment préféré dans un mariage, c’est quand la mariée fait son entrée. A ce moment, ce n’est pas la mariée qu’elle regarde mais le futur marié parce que, je cite « son visage dit tout ».

Alors, oui je vous parle de Platon ou de Badiou, mais l’inspiration peut venir de partout ! Même d’une bonne comédie romantique à l’américaine 🙂

Je viens de tomber sur cette information, du coup je la partage car elle m’a bien interloquée.

En Italie, pendant la Renaissance, des courtiers étaient spécialisés dans les mariages. Ceux-ci se chargeaient d’établir les contacts entre les familles puis de gérer les transactions liées à la dot et au contrat encadrant le mariage. Comme tout courtier, ces personnes se rémunéraient sur les transactions effectuées. Ces professionnels du mariage avaient donc tout intérêt à faire monter les enchères sur les montants engagés afin de profiter largement de leur part du gâteau.

Alors certes, à l’époque, le mariage était surtout une affaire d’argent et d’union entre certaines familles, mais j’avoue que – dans ma grande naïveté – je serai toujours surprise des ressorts mercantiles de l’esprit humain !